Premières lignes [#1]

Initié par Ma Lecturothèque, le principe de ce rendez-vous est de citer les premières lignes d’un livre. En quelque sorte, il s’agit de retranscrire l’incipit du livre. C’est une bonne façon de se faire une première impression sur le livre en question.

Pour ma première participation à ce rendez-vous, j’ai choisi de citer les premières lignes d’un livre que je suis en train de lire : Sociologie de la lecture. Il s’agit d’une lecture pour mon entrée en IUT Métiers du livre et du patrimoine en septembre. Je ne ferais pas de chroniques là dessus car c’est vraiment théorique mais je trouve les premières lignes de l’introduction très intéressante.

La lecture est une activité intégrée à la vie quotidienne de chacun. On lit sans le savoir, sans le vouloir, sans y prendre garde, on lit sans cesse, panneaux, feuillets publicitaires, affiches, gros titres des quotidiens. Sans cesse, nous sommes invités à la lecture de textes, qu’ils soient brefs ou longs. La lecture s’impose comme une activité qui nous est devenue naturelle, indispensable comme de se nourrir ou se vêtir. Le texte écrit sollicite à tout moment nos regards, notre attention. Lire pour savoir quelle direction prendre et comment s’orienter, lire pour consommer selon nos besoins et nos goûts, lire des noticesafin d’exercer correctement une activité pratique, accomplir le geste efficace. Lire des informations, des renseignements, des annonces d’emploi, de logement, lire les conditions d’utilisation de tel ou tel médicament, lire pour comprendre les explications indispensables au maniement de tel outil ou matériel, lire pour faire, pour agir sur les choses. Il y a diverses manières de lire, en feuilletant une revue, en la parcourant, en s’attardant sur certains passages, en en sautant d’autres, en effleurant des phrases, lecture rapide, insouciante, presque inattentive, mais lecture tout de même. On lit aussi de façon concentrée, avec une attention soutenue pour saisir la teneur d’un texte subtil, pour en appréhender toutes les nuances. C’est selon nos envies, nos goûts, nos objectifs, selon les caractéristiques du texte. Lire pour comprendre ce que transmet le texte écrit, découvrir ce qu’il recèle de caché. Lire entre les lignes, pour saisir le surgissement d’une compréhension autre, inhabituelle. Tout, dans la vie courante, oblige à lire, tout le monde lit, est placé devant la nécessité de lire.

 

Afficher l'image d'origine

Sociologie de la lecture de Chantal Horellou-Lafarge et Monique Segré


Votre dévouée Livranthrope.

Publicités

Une réflexion sur “Premières lignes [#1]

  1. Pingback: Premières lignes #16 | Ma Lecturothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s