Alice : Retour au pays de la folie de American Mc Gee – Le pays des merveilles sombre dans la folie…

Afficher l'image d'origine
Date de sortie initiale : 14 juin 2011
Concepteur : American McGee
Éditeur : Electronic Arts
Développeur : Spicy Horse
Plates-formes : PlayStation 3, Xbox 360, Microsoft Windows
Genres : Jeu d’action-aventure, Jeu de plates-formes

L’histoire :

Alice Lidell (la « vraie » Alice dont s’est inspiré Lewis Caroll dans Alice aux pays de merveilles) a vu sa famille périr dans un incendie de la maison familiale. Ce tragique événement l’a rempli de culpabilité et elle a sombré peu à peu dans la folie. Pour retrouver la mémoire, découvrir la véritable cause de l’incendie et arrêter le Train Infernal qui détruit le pays des merveilles, Alice va parcourir celui-ci qui sera de plus en plus détruit (au fil de la dégradation de sa santé mentale), qui est parfois merveilleux, parfois glauque.

Bande annonce du jeu :

Mon avis :

 

Lorsque j’ai découvert qu’il existait un jeu sur Alice aux pays des merveilles détournée en complètement dark, je n’ai pas hésité, il fallait absolument que j’y joue.

alice-retour-au-pays-de-la-folie-pc-021

 

Ce jeu est la suite de American Mc Gee’s Alice, mais je n’y ai pas joué car je n’ai pas réussi à le trouver et apparemment il n’est pas essentiel pour jouer à Alice : Madness Returns. Donc, ici nous retrouvons Alice qui sort de l’hôpital psychiatrique où elle a été interné suite à l’incendie qui a tué sa famille. Il semblerait qu’elle est retrouvé sa santé mentale mais elle a encore de vieux démons à combattre car elle ne sait toujours pas la véritable cause de cet incendie. Et c’est parti pour un long voyage dans les tréfonds du pays des merveilles qui sombre peu à peu dans le pays de la folie totale. Cet endroit est l’esprit d’Alice, il évolue donc en même temps et se détériore pareillement.

J’ai joué à ce jeu sur mon PC et je dois dire qu’au début j’ai trouvé qu’il était peu commode de se déplacer et de tourner la caméra en même temps etc mais je m’y suis vite habituée même si je pense quand même qu’il m’aurait été plus aisé de jouer avec une manette.

Nous pouvons choisir le niveau de difficulté du jeu. J’ai choisi le niveau normal mais il y a un niveau « cauchemar »…

L’univers de ce jeu est malsain, bizarre, glauque, sombre… mais aussi merveilleux, coloré… Personnellement j’aime les univers étranges dans ce genre, mais je peux comprendre que cela ne plaise pas à tout le monde donc mieux vaut aimer ce style d’ambiance pour jouer à ce jeu.

Ensuite, je dois dire que les graphismes sont magnifiques. Alice se transforme en pleins de petits papillons qui s’envolent lorsqu’elle tombe dans le vide, ou quand elle esquive… et il y en a aussi quand elle saute :

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

 

Il y aussi des passages avec des plateformes en 2D qui sont super beaux :

Afficher l'image d'origine

 

 

Le jeu comporte 6 chapitres (5 vrais chapitres plus 1 pour le boss final) d’environ 3 heures chacun et l’univers change à chaque fois. A chaque début d’un nouveau chapitre, Alice se retrouve à Londres, dans sa vraie vie, puis rapidement elle retourne au pays de la folie qui se détruit peu à peu.

 

Nous retrouvons pratiquement tous les personnages d’Alice aux pays des merveilles, en version « American McGee » et j’ai trouvé cela plutôt réussi. Par contre, j’ai trouvé que Le lapin blanc manquait… Mais j’ai beaucoup aimé le chat qui nous donne ses conseils tout au long du jeu…

Afficher l'image d'origine

 

Il y a également des ennemis spécifiques à chaque chapitre qui correspondent à l’univers mais les ennemis précédents viennent souvent se rajouter et j’ai trouvé que c’était parfois redondant et que les combats devenaient de plus en plus facile une fois que l’on a pris la main.

Sinon, Alice peut se rendre petite, peut devenir hystérique lorsqu’elle n’a plus beaucoup de vie (voir première photo), elle a des souvenirs à récupérer pour se rappeler ce qui s’est passé le jour de l’incendie, ramasser des dents… Les dents servent à améliorer ses armes. Au début du jeu nous avons seulement un glaive vorpalin, mais ensuite nous avons 4 armes au total que nous pouvons améliorer à 4 niveaux.

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Ce que j’ai aimé aussi c’est que nous avons une nouvelle robe à chaque chapitre en rapport avec le nouveau univers. Je les ai trouvé très jolies.

Afficher l'image d'origine

 

 

J’ai donc beaucoup aimé ce jeu : l’univers, l’histoire, les graphismes… Par contre j’ai été un peu déçu du boss final que j’ai trouvé vraiment facile à battre. Je le conseille à tous ceux qui voudraient incarner une Alice qui a sombré dans la folie et qui évolue dans un pays des merveilles macabre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s