Le livre de ma mère de Albert Cohen – « Amour de ma mère a nul autre pareil »

13884290_1071955526221715_1768851577_n.jpgÉditeurFolio

Date1974 (publication originale en 1954)

Nombre de pages174

Prix5.90€

RÉSUMÉ :

 

Peu de livres ont connu un succès aussi constant que Le livre de ma mère.
Ce livre bouleversant est l’évocation d’une femme à la fois « quotidienne » et sublime, une mère, aujourd’hui morte, qui n’a vécu que pour son fils et par son fils.
Ce livre d’un fils est aussi le livre de tous les fils. Chacun de nous y reconnaîtra sa propre mère, sainte sentinelle, courage et bonté, chaleur et regard d’amour.
Et tout fils pleurant sa mère disparue y retrouvera les reproches qu’il s’adresse à lui-même lorsqu’il pense à telle circonstance où il s’est montré ingrat, indifférent ou incompréhensif. Regrets ou remords toujours tardifs. « Aucun fils ne sait vraiment que sa mère mourra et tous les fils se fâchent et s’impatientent contre leurs mères, les fous si tôt punis. (Babelio)

Lire la suite

Les Thanatonautes de Bernard Werber – Voyage vers l’au-delà

 

13472135_1040320079385260_1408665334_n.jpg

Éditeur : Le livre de Poche (initialement chez 

Albin Michel)

Date : 2007 (première publication : 1994)

Nombre de pages : 503

Prix : 7.30€

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

 L’homme a tout exploré: le monde de l’espace, le monde sous-marin, le monde souterrain ; seul le continent des morts lui est inconnu.

Voilà la prochaine frontière.
Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexes, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de la médecine comme celles de l’astronautique, ils partent à la découverte du paradis.

Leur dénomination? Les thanatonautes. Du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur).

Leurs guides ? Le livre des morts tibétain, le livre des morts égyptien mais aussi les grandes mythologies et les textes sacrés de pratiquement toutes les religions.

Peu à peu, les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu.

En Dante moderne, Bernard Werber nous emmène dans un voyage époustouflant.

Lire la suite

On ne badine pas avec l’amour de Alfred de Musset – Le badinage, plus sûr ennemi de l’amour

 

Éditeur : Larousse13451050_1034180369999231_1113384581_n

Date : 2004 (publiée pour la première fois en 1834)

Nombre de pages : 207

Prix : à partir de 1.55€

 

 

 

Quatrième de couverture :

Un baron décide d’unir son fils Perdican, jeune diplômé de l’université, à sa nièce Camille, tout juste sortie du couvent : durant leur enfance, les deux cousins ne s’aimaient-ils pas tendrement ? Las ! C’est compter sans l’orgueil et la méfiance de Camille qui, a dix-huit ans, juge des hommes et de l’amour d’après les confidences amères de ses amies du couvent.

En mêlant la fantaisie burlesque au lyrisme romantique, la comédie au drame tragique, Musset joue avec brio de la forme et du sens du proverbe dramatique. On ne badine pas avec l’amour montre ce qu’il en coûte de jouer avec la vérité des sentiments.
Lire la suite